VOTE | 532 fans

We got this covered

I read about your audition for Unfriended and how it involved you Skyping with the other actors. How unusual of an audition was that for you?

Shelley Hennig: Well I had never done that before, Skyping for an audition, but we were in an office and then I went into a room and they told me that I was going to Skype with an actor and we just did the scene. It was sort of like voyeurism; they’re watching on a third computer. It was definitely unique, but because of that I fell in love immediately. I felt I had to be a part of this. I though that it’s already unique and this is just the auditioning process. I can’t imagine what’s going to happen after. So luckily, they thought I was a good Blaire.

You were a great Blaire. In fact, everybody in this movie was perfectly cast.

Shelley Hennig: Perfectly cast. John McAlary (the casting director) was unbelievable. It’s one of my favorite parts of the movie, how perfectly cast everyone is.

Yes, that’s what makes it work so well. The characters here are really down to earth and I like it when movies are dealing with teenagers going through real problems.

Shelley Hennig: Absolutely, and the first 30 minutes of the movie you’re just watching them shoot the shit. So you really connect with them and you become part of their afternoon and it feels very relatable. And then things just go haywire but at least they’ve set up the groundwork of a realistic, natural introduction.

I read that you had suggested that the filmmakers attempt to shoot the movie in one sitting. Did you film it in one sitting several times?

Shelley Hennig: Yes. The second or third day in I was at lunch and I was thinking why are we filming this in one take? It’s lit for it, so I asked Nelson (Greaves) and Leo (Gabriadze) without asking my co-stars first; I felt really bad. Their eyes just lit up. I think originally they thought that was too much to ask of us because it’s a lot of material to do in one take, but my co-stars shortly fell in love with the process and we really enjoyed doing it in one take. It was very satisfying as actors and I think as filmmakers, and apparently the first version of the full run is a lot of what’s in the movie. It allowed for a lot of weird things to happen organically, and some of the mistakes are the best parts of this film.

The challenge I imagine was keeping your energy up as your character becomes more emotionally frazzled as the film goes on.

Shelley Hennig: Yeah, endurance was definitely a challenge, but I think we actually saved some energy doing it in one take. However, you are right. It’s so hard to think back on… I didn’t know that we were all capable of going to the places that we did. This isn’t just a kitschy horror film. We really tortured ourselves in the most beautiful way possible.

Did being that emotional get to be a little too much at times?

Shelley Hennig: Maybe, one could argue, but it’s crazy. When I first started acting I just never thought I’d be able to go to the places that I have, but I think I felt really safe in that environment. I thought I had already gone to those places in other work that I’ve done and I was totally wrong. I reached, I think we all did, a whole new level of what is capable of grasping within myself and I’m really proud of that, but I do hope to do some romcoms for that reason.

I also read that you and the other actors had to learn how to work and operate the cameras filming you at times. Was that tricky and were there any difficulties you faced in the process?

Shelley Henning: I think that was one of my biggest challenges at first. It wasn’t weird to me, acting through a screen. What was weird to me was the technical stuff. For instance, Nelson and Leo were watching on a monitor on a TV. The TV in the living room was their monitor and they were watching from there, so they found after takes what worked and what didn’t and they suggested, “Don’t always be directly in the middle of the shot because when people are Skyping you’re never just right in the middle. You’re doing things and you’re moving around.” So they really encouraged making it as believable as possible so we had to be aware for the first day of the technical aspects of being your own camera operator, but shortly afterwards it became second nature.

This is clearly an improv heavy movie for the actors. How much improvisation did you say you did overall?

Shelley Hennig: Oh my god, a lot. But it wouldn’t have been possible without Nelson’s script obviously. You know, I hate even sometimes saying that it was improvised because Nelson and Timur (Bekmambetov) created this story that was up to us to portray, but Nelson was so up for it. We were learning so much day-to-day and he found that the improvising really helped keep things very natural. A lot of the ideas were still from the script, but we found new ways of delivering his words each time.

Is there anything you can tell us about the upcoming season of Teen Wolf?

Shelley Hennig: Well, Malia now knows who her real father is, but who is her mother? And apparently it’s the Desert Wolf. As if she didn’t have enough daddy issues, now she’s going to have some mommy issues if they can find her. I think Stiles is willing to help her, but I think some things happen throughout the season that makes her quest sort of move direction a little. But hopefully by the end of the season we get a little more sense of who the Desert Wolf is and if she’s good or evil and how it’s going to affect Malia. And they are in their last year of high school, if Malia makes it because of her grades. I think that’s the year where there are a lot of decisions to be made. Are her and Stiles going to stay together? Is she going to get into the same college he’s going to? Is he going to college? It’ll be interesting to see what happens to the pack.

Ecrit par maelysmiss 

Traduction

Je viens de lire des choses sur votre audition pour Unfriended et que celà a impliqué que vous utilisiez skype avec les autres acteurs. Est ce que c'était une audition insolite,pour vous?

Shelley Hennig: Eh bien je n'avais jamais fait ça avant, utiliser skype pour une audition, mais nous étions dans un bureau, puis je suis allée dans une pièce et ils m'ont dit que j'allais utiliser Skype avec un acteur et on a fait la scène. c'était une sorte de voyeurisme; ils regardaient sur un troisième ordinateur. C'était vraiment unique, mais à cause de cela je suis tombé amoureuse immédiatement du film. J'ai senti que je devais en faire partie. Je pensais que c'était déjà unique et que c'était  juste l'audition. Je ne pouvais pas imaginer ce qui allait  se passer après. Donc, heureusement, ils ont pensé que je ferais une bonne Blaire.

Vous êtes une "grande" Blaire. En fait, tout le monde dans ce film a été parfaitement choisi.

Shelley Hennig: parfaitement choisi. John McAlary (le directeur de casting) était incroyable. C'est une de mes parties préférées du film, le fait que le casting soit parfait.

Oui, c'est ce qui fait que le film fonctionne si bien. Les personnages ont vraiment les pieds sur terre et j'aime quand les films avec des adolescents passent par des problèmes réels.

Shelley Hennig: Absolument, et les 30 premières minutes du film vous les regarder . Alors vous vous connectez vraiment avec eux et vous devenez une partie d'eux et ça semble très vrai  et racontable. Et puis les choses se détraquent, mais au moins, ils ont mis en place les bases d'un réalisme,et l' introduction de quelque chose de naturelle.

J'ai lu que vous aviez suggéré que les cinéastes tentent de tourner le film en une seule séquence. Avez-vous filmer en une seule séquence où à plusieurs reprises?

Shelley Hennig: Oui. Le deuxième ou troisième jour, je déjeunais  et je pensais pourquoi ne sommes-nous pas en train de filmer en une seule prise? Le film est fait pour ça, donc j'ai demandé à Nelson (Greaves) et Leo (Gabriadze) sans demander à mes co-stars; Je me sentais vraiment mal à propos de ça. Je pense qu'a l'origine, ils pensaient que c'était trop demander parce que c'est beaucoup de matériel à préparer pour faire une seule prise, mais mes co-stars ont aimé le processus et nous avons vraiment apprécié de faire une seule prise. C'était très satisfaisant pour les acteurs. ça a permis beaucoup de choses étranges qui se sont produites , et certaines des erreurs sont les meilleures parties de ce film.

Le défi ,j'imagine, était de garder votre énergie car votre personnage devient plus émotionnellement fatigué au fil du film.

Shelley Hennig: Ouais, l'endurance était un défi, mais je pense qu'on a économisé de l'énergie du fait de ne faire qu'une seule prise. Cependant, vous avez raison. C'est tellement difficile de penser en arrière ... je ne savais pas que nous étions tous capables d'aller où nous sommes allés. Ce n'est pas seulement un film d'horreur kitsch. Nous nous sommes vraiment torturé de la plus belle façon possible.

Est ce que le fait d'être autant dans l'émotion était un peu trop parfois?

Shelley Hennig: Peut-être, on pourrait le dire, mais c'est fou. Quand j'ai commencé à jouer ,je n'ai jamais pensé que je serais capable de faire ce que j'ai fait, mais je pense que je me suis senti vraiment en sécurité dans cet environnement. Je pensais que j'étais déjà passé par là par rapport à mes autres projets ,mais j'avais tort. Je suis arrivée, je pensais qu'on était tous passé par ces émotions, mais c'était un tout nouveau niveau ,de saisir ces choses à l''intérieur de moi et je suis vraiment fier de cela.

J'ai aussi lu que vous et les autres acteurs avez dû apprendre à travailler et à exploiter les caméras avec lesquelles vous filmiez. Etait-ce difficile et y' avait il des difficultés dans ce processus?

Shelley Henning: Je pense que c'etait un de mes plus grands défis au début. Ce n'était pas bizarre pour moi, d'agir par l'intermédiaire d'un écran. Ce qui était bizarre pour moi était les trucs techniques. Par exemple, Nelson et Leo me regardaient sur un moniteur . La télévision dans le salon était leur moniteur et regardaient là , donc ils trouvaient ce qui n'allait pas et ils m'ont suggéré, "Ne soit pas toujours au milieu parce que quand les gens sont sur skype ils ne sont pas toujours pile au milieu. Tu fais des choses et tu te déplacers "Alors ils m'ont encouragé vraiment à ce que je sois crédible autant que possible .Nous devions être au courant des aspects techniques d'être en fait son propre opérateur de caméra, mais peu de temps après, c'est devenu ma seconde nature.

C'est clairement un film d' improvisation pour les acteurs. Combien de temps celà représente sur le film ?

Shelley Hennig: Oh mon dieu, beaucoup. Mais ça n'aurait pas été possible sans le script de Nelson évidemment. Vous savez, je déteste parfois même qu'on dise que le film a été improvisé parce que Nelson et Timur (Bekmambetov) ont créé cette histoire. Nous apprenions tellement de jour en jour et il a constaté que l'improvisation a vraiment aidé à garder les choses très naturelles. Un grand nombre des idées partaient  du script, mais nous avons trouvé de nouvelles façons de livrer ses mots à chaque fois.

Est-ce que vous pouvez nous parler de la prochaine saison de Teen Wolf?

Shelley Hennig: Eh bien, Malia sait maintenant qui est son vrai père, mais qui est sa mère? Et apparemment, c'est la louve du désert. Comme si elle n'avait pas suffisamment de questions par rapport à son père, elle va avoir des problèmes avec sa mère et pour la trouver. Je pense que Stiles est prêt à l'aider, mais je pense que certaines choses se produisent tout au long de la saison qui font que sa quête change de direction. Mais j'espère que d'ici la fin de la saison, nous en saurons un peu plus sur la louve du désert, qui elle est et si elle est bonne ou mauvaise et comment celà va affecter Malia. Et ils sont dans leur dernière année de lycée, donc Malia doit avoir son diplôme. Je pense que c'est l'année où il ya beaucoup de décisions à prendre. Est ce que Malia et Stiles vont rester ensemble? Est-ce qu'elle va aller dans la même fac? va t'elle aller à  l'université? ça sera intéressant de voir ce qui se passe pour la meute.

Ecrit par maelysmiss 
Activité récente
Actualités
Adelaide Kane I Nouveau rôle

Adelaide Kane I Nouveau rôle
Adelaide Kane (Cora Hale) jouera dans le film Cosmic Sin. Elle sera aux côtés de Frank Grillo, Bruce...

Dream It Festival : nouvelles dates et invités

Dream It Festival : nouvelles dates et invités
La Dream It Festival qui devait avoir lieu Dimanche 24 Mai 2020 a été reportée du Samedi 12 au...

Happy Birthday Linden Ashby

Happy Birthday Linden Ashby
Aujourd'hui Samedi 23 Mai c'est l'anniversaire de l'interprète du meilleur shérif de Beacon Hills,...

Reunion Teen Wolf !

Reunion Teen Wolf !
Grande nouvelle la majeure partie du casting de Teen Wolf se réunira virtuellement le Vendredi 5...

HATM 4 : Ian Bohen reconfirmé

HATM 4 : Ian Bohen reconfirmé
Ian Bohen a reconfirmé sa présence aux nouvelles dates de la convention HATM4 qui aura finalement...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
Téléchargement
HypnoRooms

sanct08, Hier à 17:59

Vous avez jusqu'au 31 mai à 00h pour répondre !

mnoandco, Aujourd'hui à 07:00

Bonjour, bannière en vote pour le quartier New Amsterdam dans les préférences. N'hésitez pas à donner votre avis ou

mnoandco, Aujourd'hui à 07:00

Merci

Steed91, Aujourd'hui à 07:51

Nouveau sondage sur le quartier Modern Family, quel pourrait être le titre de l'épisode 11.10 ?

Steed91, Aujourd'hui à 07:51

Venez nombreux, pas besoin de connaître la série

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site