VOTE | 516 fans

#109 : L'Alpha

Jackson met Scott en danger et Allison commence à remettre en question le comportement étrange de sa famille.

Popularité


4.75 - 4 votes

Titre VO
Wolf's Bane

Titre VF
L'Alpha

Première diffusion en France
14.10.2011

Vidéos

Promo

Promo

  

Extrait VF - Derek met le t-shirt de Stiles

Extrait VF - Derek met le t-shirt de Stiles

  

Promo

Promo

  

Plus de détails

L'épisode commence avec le professeur Adrian Harris qui est confronté à l'Alpha. Lorsque Derek interroge le professeur pour capturer l'alpha, la police arrive . Les Argents, ainsi que les flics sont après lui. Scott, qui est au volant de la voiture de Derek, les met sur une mauvaise piste. Derek mentionne une note qu'il a pris à Harris avec un étrange symbole. Scott dit qu'il reconnaît le symbole du collier d'Allison.

Jackson fait examiner son cou par un médecin. Lors de l'examen, Jackson hallucine et imagine Derek . Il se réveille, effrayé, et le médecin dit à Jackson qu'il a été empoisonné, il comprend alors que Scott est un loup-garou. Après l'examen, il se confronte à Scott. Sans le dire directement, Jackson révèle à scott qu'il sait qu'il est un loup-garou.

Stiles dit qu'il pourrait avoir un plan, mais ça implique que Scott récupère le collier d'Allison. Pour tenter de se rapprocher d'elle, il lui envoie des photos d'eux ensemble, mais ça l'énerve. Au lycée elle lui dit de ne pas lui parler, mais précise qu'elle a besoin de temps avant qu'ils deviennent amis.

Jackson poursuit ses menaces, en essayant d'entrer dans l'esprit de Scott. Pendant l'heure du déjeuner, il parle à Scott de loin, sachant que Scott peut entendre ce qu'il dit. Il dit qu'il va lui  rendre la vie impossible et  ruiner toute chance avec Allison Jackson porte son plan à exécution. Il flirte avec Allison pendant qu'ils font de la natation. Il l'invite également au match de crosse.

Stiles a invité Danny pour enquêter sur message mystérieux destiné à Allison qui n'a pas été envoyée par Scott. Danny refuse d'abord mais Stiles utilise Derek pour le convaincre . Stiles voit que le message a été envoyé depuis l'ordinateur de la mère de Scott .

Allison, qui erre dans la maison des Hale, est suivie par sa tante Kate. Elle raconte à sa tante qu'elle veut être plus forte. Kate lui dit que si elle est patiente, elle va lui montrer comment faire . Lors du match de crosse, Jackson et Scott discutent de leur situation. Cette fois, Jackson n'est pas aussi suffisant . Scott lui dit que seul un Alpha peut le transformer. Il lui dit aussi qu'il y a d'autres loup, et aussi des chasseurs qui les tuent. Jackson se rend compte que les Argents sont les chasseurs parce que leur nom se traduit par «argent» en anglais. Il se rend compte qu'ils les tueront s'ils découvrent ce qu'ils sont.

On apprend que l'Alpha est l'oncle de Derek, Peter Hale. Peter est sur le point de tuer Stiles, Derek vient de le sauver. Derek est dominé par le loup-garou plus âgé et plus fort . Peter offre un compromis à Derek car ils sont de la même famille.

Pendant la partie de crosse, Scott surprend les Argents qui parlent de la cicatrice sur le cou de Jackson. Kate demande à Chris si la malédiction pourrait être transférée par l'intermédiaire d'une griffure. Il lui dit que ça se pourrait, si la plaie est assez profonde.

L'épisode se termine avec Scott sur le terrain de crosse qui constate que Jackson peut le livrer aux chasseurs.

 

 

Salle de cours :

 

 

 

Arians Harris soupire et efface le tableau puis il prend sa veste et la met. Il range ses cahiers quand il trouve un papier avec tous les noms « Harris » inscrit dessus avec des croix rouges à côté. Puis derrière, on voit la main de l'Alpha.

 

 

 

Arians : Pitié, ne me tuez pas !

 

Alpha : Tu sais qui a écrit cette liste ?

 

Arians : Laura ! Laura Hale !

 

Alpha : Est-ce que tu sais pourquoi elle te cherchait ? Moi, je sais ! Retourne-toi, Arians ! Retourne-toi et je te montrerais ! Retourne-toi !

 

Arians : Non, pitié ! S'il vous plaît !

 

Alpha : Regarde-moi ! Regarde ce que tu as fait !

 

 

 

Il lui lance une chaise.

 

 

 

Arians : Ah, non !

 

 

 

Il commence à s'approcher quand Derek arrive.

 

 

 

Derek : Baissez-vous !

 

 

 

Il relance une chaise. Derek et Arians lèvent tous les deux leurs têtes et remarque qui s'est échappé par la porte quand les lumières des voitures de polices s'éclairent dans la salle.

 

 

 

Policier : Police ! Vous êtes cernés ! Personne ne sort du bâtiment !

 

 

 

Dehors :

 

 

 

Les voitures de polices roulent et Derek court de toutes ses forces.

 

 

 

Shérif Stilinski : Je répète : le suspect est à pied ! On le poursuit direction Nord-Ouest.

 

 

 

Une voiture apparaît devant Derek et il tombe. Il se relève et part sur la droite tout en courant. Chris est au volant de la voiture qui a fait tomber Derek.

 

 

 

Chris (au téléphone) : Il est à pied. Il court vers la fonderie.

 

Kate (au téléphone) : Attends ! T'as bien dit à pied ?

 

Chris (au téléphone) : Oui, il est à la fonderie.

 

Kate (au téléphone) : Il court ?

 

Chris (au téléphone) : Oui, il court.

 

Kate : Mais si il est en train de courir... Alors qui est dans sa voiture ?

 

 

 

Kate poursuit la voiture de Derek, Scott et Stiles sont dedans. Scott est au volant.

 

 

 

Voiture de Derek :

 

 

 

Scott : Faut que j'aille plus vite ?

 

Stiles : Beaucoup plus vite !

 

 

 

Scott appuie sur la pédale d'accélération.

 

 

 

Générique.

 

 

 

Dehors :

 

Policier : Lâchez les chiens !

 

Ils lâchent les chiens et ils poursuivent Derek. Derek se transforme et les chiens reviennent vers les policiers.

 

 

 

Shérif Stilinski : Qu'est-ce qu'il se passe ?

 

 

 

Kate est toujours à la poursuite de la voiture sans savoir qui est dedans. Scott continue de conduire quand a Stiles, il regarde derrière.

 

 

 

Voiture de Derek :

 

 

 

Stiles : J'crois que t'as pas saisi le concept de la « poursuite en voiture ».

 

Scott : J'y peux rien, si je vais plus vite, je vais nous tuer.

 

Stiles : Si tu vas pas plus vite, c'est eux qui vont nous tuer !

 

 

 

Scott accélère et Stiles ne voit plus la voiture.

 

 

 

Stiles : Ils ont disparu !

 

 

 

Stiles allume le talki walki.

 

 

 

Shérif Stilinski : A toutes les unités : le suspect est à pied. Il se dirige vers la fonderie.

 

 

 

Derek regarde derrière quand il se fait attaquer de loin par Chris qui lui tire des flèches. Scott arrive avec sa voiture et Stiles lui ouvre la porte.

 

 

 

Stiles : Monte !

 

 

 

Chris tire avec son fusil mais Derek arrive à monter dans la voiture.

 

 

 

Voiture de Derek :

 

 

 

Scott : Tu comprends pas ce que ça veut dire « rester discret » ?

 

Derek : Merde ! J'l'avais !

 

Stiles : Qui, l'Alpha ?

 

Derek : Oui, il était devant moi et ces... connards de flics se sont pointés !

 

Stiles : On va se calmer, tu sais, ils font juste leur boulot.

 

 

 

Derek lui lance un regard noir.

 

 

 

Stiles : Euh...

 

Derek : Ouais, d'ailleurs, je voudrais remercier la personne qui a fait de moi le fugitif le plus recherché de l'État.

 

Scott : On pourrait pas essayer d'oublier ça ? Ca va, j'ai compris ! J'ai fait une erreur.

 

Stiles : Bon, d'accord ! Comment tu l'as trouvé ?

 

Scott : Tu peux nous faire confiance au moins une demi-seconde.

 

Stiles : A tout les deux, hum... Où juste à lui. J'vous laisse. Je reviendrais plus tard.

 

Derek : La dernière fois que j'ai parler à ma sœur. Elle avait découvert la vérité. Elle avait trouvé deux choses. La première c'était une personne nommé Harris.

 

Stiles : Harris, tu veux dire notre prof de chimie ?

 

Scott : Pourquoi lui ?

 

Derek : J'en sais rien encore.

 

Scott : C'est quoi la deuxième ?

 

 

 

Derek sort un papier.

 

 

 

Derek : C'est une sorte de symbole.

 

Stiles : Hum...

 

Scott : Oh !

 

Derek : Quoi ? Tu sais ce que c'est ?

 

Scott : J'ai déjà vu, ce dessin. C'était sur un pendentif. Celui d’Allison.

 

 

 

Lycée :

 

 

 

Scott : Ça va être impossible ! Faut pas rêver !

 

Stiles : Tu lui demandes si tu peux lui emprunter.

 

Scott : Et comment je fais ?

 

Stiles : C'est facile ! Tu lui dit : « Salut, Allison, tu me prêtes ton pendentif ? . C'est pour voir ce qu'il y a dessus où à l'intérieur. Ca m'aidera peut-être à retrouver un loup-garou Alpha que je dois tuer pour qu'on se remette ensemble ».

 

Scott : Tu m'aides pas vraiment.

 

Stiles : Essaie au moins de lui parler.

 

Scott : Elle voudra pas me parler. Ca doit être le genre de truc qu'elle doit garder même quand elle prend une douche.

 

Stiles : La jouer finement. Tu commences par la rassurer, d'accord ? Rappelle-lui les bons moments que vous avez passé. Ensuite, tu lui demandes le pendentif. Mais t'es en train de penser à elle sous la douche ?

 

Scott : Ouais.

 

Stiles : D'accord. Reste concentré. Tu récupères le pendentif. Tu tues l'Alpha. T'es guéri. Tu retrouves Allison. Et dans cette ordre, compris ?

 

Scott : Ouais. Récupérer le collier.

 

 

 

Cabinet médecin :

 

 

 

Médecin : Qu'est-ce qui vous a griffer la nuque ?

 

Jackson : Euh... C'était... un animal. Vous pourriez faire vite, j'suis en train de louper un cours.

 

Médecin : Vous avez du mal à vous endormir ?

 

Jackson : Oui, un peu et après ? J'fais des drôles de rêves.

 

Médecin : Vous faites des rêves ? Où des cauchemars ?

 

Jackson : Des cauchemars. Je vois... un feu, un incendie, dans cette maison, j’entends des cris et ensuite... Attendez, c'est quoi le rapport avec ces griffures ?

 

Médecin : Il y en a aucun. Je l'espère...

 

Jackson : C'est quoi ?

 

Médecin : Je voudrais regarder ça d'un peu plus près.

 

Jackson : C'est vraiment indispensable ? Parce que j'ai pas beaucoup de temps.

 

Médecin : Ne bougez pas !

 

Jackson : Vous aviez dit que vous vouliez « juste jeter un œil ».

 

Médecin : Oui. Mais si je veux vous examiner. Il faut que je fasse une petite incision.

 

Jackson : Qu'est-ce que c'est que ça ?

 

Médecin : S'il vous plaît, restez tranquille.

 

Jackson : Ah !

 

Médecin : Ça ne vous fait pas mal ?

 

Jackson : Non, c'est juste que... C'est un peu froid.

 

Médecin : Bien. Maintenant, ça va peut-être vous pincer un petit peu. S'il vous plaît, ne bougez pas restez tranquille...

 

Jackson : Ça me fait mal ! Ça suffit, arrêtez !

 

Médécin : Il y a quelque chose ! Sous la peau, juste ici ! Encore un petit effort et c'est fini.

 

Jackson : Ah, arrêtez ! J'ai mal ! Non, non, ah !

 

 

 

Le médecin lui retire un tue-loup dans sa peau pendant que les feuilles et le sang tombent...

 


Médecin : C'est bientôt terminé ! Ne bougez pas, restez tranquille !

 

 

 

Jackson se tourne et aperçoit Derek.

 

Derek : Reste tranquille.

 

 

 

Jackson hurle et se réveille.

 

 

 

Médecin : Très bien, vous pouvez vous rhabiller. Ces griffures ne sont pas graves, ne vous inquiétez pas.

 

Jackson : Vous pensez que je peux jouer, ce soir ?

 

Médecin : Bien sûr, pas de problème. Mais je préfère vous prescrire un antibiotique. Dernièrement, vous avez mangé des herbes un peu étranges.

 

Jackson : Comme quoi ?

 

Médecin : Il y avait des traces d’aconites, une plante toxique.

 

Jackson : Mais c'est quoi exactement, l'aconite ?

 

Médecin : C'est une fleur violet, qu'on appelle aussi « Capuche de moine »

 

Jackson : Où, où aconite, tue-loup.

 

Médecin : En effet. Donc, vous connaissez bien cette fleur ?

 

Jackson : Non, non. Je la connais pas. Je... Je sais même pas où j'ai appris ça.

 

 

 

Hopîtal :

 

 

 

Mélissa : Bonjour.

 

Jackson : Bonjour. Euh... ça vous dérange si je regarde un truc sur votre ordi, vite fait ?

 

Mélissa : Ah, je parie qu'un jeune homme aussi charmant... Entends rarement le mot : « non ».

 

Jackson : Hum... Ouais, c'est vrai.

 

Mélissa : T'es pas un ami de Scott ?

 

Jackson : Si. On est même des bons copains, tous les deux.

 

Mélissa : Ah Oui ?

 

Jackson : Hum, hum...

 

Mélissa : Alors, tu fais vite, d'accord ?

 

Jackson : Ok.

 

 

 

Jackson tape « wolfbane » sur Internet. Il est impressionné par les résultats de sa recherche. Mélissa le voit partir et voit qu'il a fermé sa page de recherche.

 

 

 

Couloir du lycée :

 

 

 

Jackson marche dans les couloirs du lycée. Il arrive vers Scott et il ferme brutalement son casier. Scott sursaute.

 

 

 

Jackson : Je sais ce que t'es, McCall.

 

Scott : Mais... Quoi ?

 

Jackson : Je sais ce que t'es.

 

Scott : Désolé, mais je vois vraiment pas de quoi tu parles.

 

Jackson : Mais si. Tu vois très bien. Alors maintenant, écoute-moi ! Je sais pas comment t'es devenu ce que t'es. Je veux l'avoir et tu vas m'aider.

 

Scott : T'aider à avoir quoi ?

 

Jackson : Peu importe ce qu'il faut. Une morsure. Une griffure. Même si il faut sniffer de la poudre magique au clair de lune, j'm'en balance. Tu vas me donner ce que je veux où...

 

 

 

Il lui tourne la tête du côté d'Allison.

 

 

 

Jackson : Elle aussi, elle sera tout.

 

 

 

Stiles : Mais comment Jackson a pu le savoir ?

 

Scott : J'en ai aucune idée.

 

Stiles : Attends une seconde. Il l'a dit tout haut ? Le mot ?

 

Scott : Quel mot ?

 

Stiles : Loup-garou. Il a dit « je sais que t'es un loup-garou » ?

 

Scott : Non, c'était sous-entendu mais c'était clair.

 

Stiles : C'est peut-être pas aussi mauvais que ça en a l'air. Je veux dire, il a aucune preuve de ça.

 

Scott : Non.

 

Stiles : Si jamais il en parle à quelqu'un. Qui voudrait le croire ? Personne.

 

Scott : Même pas le père d'Allison ?

 

Stiles : T'as raison, ça craint !

 

Scott : Il faut absolument que je trouve le moyen de guérir.

 

Stiles : Est-ce qu'il sait pour le père d'Allison ?

 

Scott : J'en sais rien.

 

Stiles : D'accord, où est Derek ?

 

Scott : Il se cache comme on lui a dit, pourquoi ?

 

Stiles : J'ai une autre idée. Mais c'est un stratagème qui va demander un peu de temps.

 

Scott : On a le match de ce soir. Ce sont les quarts de final et c'est ta première sélection.

 

Stiles : Ouais, je sais. T'as trouvé un plan pour Allison ?

 

Scott : Euh... On est ensemble au prochain cours.

 

Stiles : Récupère le pendentif.

 

Scott : Ouais, le pendentif.

 

 

 

Salle de cours :

 

 

 

Élève : Salut.

 

 

 

Scott entre et aperçoit Allison. Il essaie de s’asseoir à côté d'elle mais Lydia pose ses livres.

 

 

 

Lydia : Essaie une autre table, mon trésor.

 

Prof : Bien installez-vous et sortez vos livres !

 

Scott : Allison !

 

Allison : Salut ! Le cours commence...

 

Scott : Je sais. Je la ferme. Je voulais juste... J'ai des photos sur mon portable que je voudrais t'envoyer. J'crois que ça te plaira.

 

Allison : Hum... D'accord.

 

 

 

Scott lui envoie ses photos. Allison voit deux photos d'eux ensemble.

 

 

 

Prof : Très bien. Je voudrais revenir sur la discussion que nous avons eue hier mais cette fois en nous attachant plus particulièrement aux personnages de Iago et à la manière dont il se sert de la jalousie d'Othelio.

 

 

 

Allison prend ses affaires et sort de la classe. Scott fait pareil.

 

 

 

Prof : On dirait que certains s’identifie à nos personnages.

 

 

 

Couloir :

 

 

 

Scott : Allison !?

 

Allison : Pourquoi tu m'as envoyé ces photos ? Tu veux que je me sente encore plus mal parce que j'ai rompue avec toi ?

 

Scott : Non ! Je croyais que ces photos te plairaient. Qu'elles te rappelleraient ce qu'on a partagé.

 

Allison : Tu cherchais à me blesser ? A te venger de moi ?

 

Scott : Non !

 

Allison : Ne me parle plus, s'il te plaît ! Je crois que... J'ai besoin de plus temps pour qu'on devienne des amis. Tu comprends ? S'il te plaît.

 

 

 

Elle part et Scott aussi.

 

 

 

Cantine :

 

 

 

Elève : Je sors avec une copine ce soir...

 

 

 

Stiles arrive avec son plateau et s'assoit à côté de Scott.

 

 

 

Stiles : T'as réussi ? Elle te l'a donné ?

 

Scott : Pas exactement.

 

Stiles : Qu'est-ce qui s'est passé ?

 

Scott : Elle m'a demandé de ne plus lui parler. Plus jamais.

 

Stiles (en parlant la bouche pleine) : Alors elle te donnera pas...

 

Scott : Non, elle me donnera pas le pendentif !

 

Stiles : Ok. Bon. Et sinon, t'as rien appris d'autres ?

 

Scott : Juste une chose. Je sais maintenant que je comprends rien aux filles et qu'elles sont totalement cinglées.

 

Stiles : D'accord. J'suis venu avec un plan « B ». Au cas où un autre comme ça arriverait.

 

Scott : C'est quoi ton plan « B » ?

 

Stiles : Faut voler ce machin débile.

 

Scott : On pourrait pas essayer d'approcher Harris ?

 

Stiles : Mon père l'a placé sous protection 24 heures sur 24. Le pendentif c'est tout ce qu'on a. Alors tu vas le voler ! Merci.

 

 

 

Jackson fixe Scott.

 

 

 

Scott : Jackson nous regarde. Fais comme si de rien n'était.

 

Stiles : Ok.

 

 

 

Jackson croque sa pomme ce qui gène Scott.

 

 

 

Jackson : Scott ? Tu m'entends ? Ouais, ouais, tu m'entends ! Pas vrai ?

 

Stiles : Qu'est-ce qui va pas ?

 

Scott : Merde ! Jackson me parle et il sait que je l'entends. Stiles, regarde-moi ! Allez ! Parle-moi normalement, comme si il se passait rien.

 

Jackson : Tu essaies de me faire croire que tu m'entends pas ?

 

Scott : Mais dis quelque chose, bordel !

 

Stiles : J'y arrive pas ! Mon esprit est complètement vide.

 

Scott : Ton esprit vide ? Mais tu peux pas trouver quelque chose à dire ?

 

Stiles : J'peux pas réfléchir sous la pression. Et pour info, il est même plus avec les filles. Il s'est barré.

 

Scott : Mais où il est passé ?

 

Jackson : Tu me cherches, McCall ? J'suis pas loin. Hahahaha. Alors, qu'est-ce que tu peux faire ? Tu vois mieux ? Tu es plus fort ? Plus puissant ? Bien sûr. Je savais que tu pouvais pas devenir du jour au lendemain aussi bon à la cross. Ça veut dire que t'es un tricheur, pas vrai ? Peut-être que tu sais même pas jouer à la crosse...

 

Scott : Si !

 

Jackson : J'parie que mon nouveau co-capitaine va marquer plein de buts, ce soir. Et pendant que tu continueras à jouer la comédie à tout le monde. Je pourrirais ta vie, si tu me donnes pas ce que je veux ! Et tu sais par quoi je vais commencer ? Elle ! Je vais détruire les derniers chances que t'avais avec elle. Et quand j'aurais terminer. J'm'occuperais d'elle. Je poserais mes mains sur son jolie petit corps.

 

Stiles : Scott, tu peux pas le laisser faire ça ! Tu peux pas le laisser avoir son pouvoir sur toi ! D'accord ?

 

Jackson : Je vais faire tout ce que tu n'as pas eu la chance de faire avec elle. Et elle en redemandera. J'parie qu'elle aime crier. Peut-être même qu'elle adore ça. Tu te sentiras comment Scott ? Quand ta copine hurlera mon prénom !

 

 

 

Énervé, Scott casse son plateau sous les regards étonnées d'Allison et de Lydia. Jackson le regarde souriant tandis que Scott le regarde énervé. Jackson croque de nouveau sa pomme.

 

 

 

Piscine :

 

 

 

Allison et Jackson nagent. Ils arrivent au bout. Allison rit.

 

 

 

Allison : Tu m'as encore battu.

 

Jackson : Ouais. J'ai un avantage sur toi. Tu vois cette mâchoire ? Elle a une forme aérodynamique. Ça me permet de nager plus vite.

 

 

 

Ils rient. Pendant ce temps, Scott aperçoit Allison et Jackson dans l'eau. Il ouvre son sac qui est dans les tribunes.

 

 

 

Jackson : Tu viens voir le match, ce soir ?

 

Allison : J'crois pas, non.

 

Jackson : T'as pas le choix ! Faut que tu viennes. On va gagner et on sera en demi-finale. C'est pas à cause de Scott ? Me dis pas ça.

 

Allison : J'ai peur que ça fasse un peu bizarre.

 

Jackson : Mais il est ok, avec ça. J't'assure. Il m'a même demandé si tu venais voir le match.

 

 

 

Scott entend Jackson parler.

 

 

 

Jackson : Et il espérait justement que ça ne te poserait pas de problème. C'est ce qu'il m'a dit.

 

Scott : C'est faux !

 

Allison : C'est vrai ?

 

Jackson : Ouais. Tu sais, c'est un mec bien. Tu peux pas complètement le détester. Bon, ok, c'est évident qu'il est un peu immature pour sortir avec une fille comme toi mais franchement, tu peux pas lui reprocher d'avoir essayé.

 

 

 

Elle rigole. Il la gicle et elle lui met la tête sous l'eau. Scott ferme le sac sans rien avoir trouvé dedans. Jackson met une serviette autour d'Allison et partent. Scott regarde.

 

 

 

Couloir du lycée :

 

 

 

Jackson marche en souriant.

 

 

 

Lydia : Jackson ! Ce petit message. C'était absolument pas drôle.

 

Jackson : Oh, en faite j’essayais pas d'être drôle. J'aurais mis « haha » à la fin. Et tu vois, y a pas de « ha ha ».

 

Lydia : « Lydia, s'il te plaît rends-moi le double de mes clefs le plus vite possible. Puisqu'on sort plus ensemble ».

 

Jackson : Tu les as pas perdues ?

 

Lydia : Tu peux me dire ce que ça signifie ?

 

Jackson : Écoute, Lydia. Je me prépare à de gros changements alors j'ai décidé de larguer quelques points morts dans ma vie. Et toi, tu es le plus mort de tous.

 

Lydia : T'es en train de rompre avec moi ?

 

Jackson : J'te plaque. Où si tu préfères... Je fais le grand ménage.

 

Lydia : Larguer par le co-capitaine de l'équipe de cross. Je me demande combien de minutes il faudra pour m'en remettre ?! Non, pas des minutes ! Plutôt des secondes !

 

 

 

Chambre de Stiles :

 

 

 

Stiles entre et s'installe sur son ordi. Derek est derrière.

 

 

 

Shérif : Stiles !

 

Stiles : Yo... Derek ?

 

 

 

Derek fait signe de se taire car son père arrive. Stiles se précipite vers sa porte et la pousse un peu.

 

 

 

Stiles : Papa ?

 

Shérif : Qu'est-ce que t'as dit ?

 

Stiles : Quoi ? J'ai dit « Yo... Papa ».

 

Shérif : Euh... Je dois sortir, j'ai quelque chose à faire mais je te promets... que je serais là ce soir pour voir ton premier match.

 

Stiles : Mon premier match ? D'accord, c'est super gentil. Euh... C'est génial.

 

Shérif : Je suis très content pour toi. Et j'suis vraiment fière de toi.

 

Stiles : Merci. Moi aussi, j'suis très content et franchement, j'suis fier de moi.

 

Shérif : Alors ils vont vraiment te faire jouer ce soir ?

 

Stiles : Ouais. J'ai été sélectionné. Super.

 

Shérif : J'suis très fier.

 

Stiles : Moi aussi, j'suis fier. J'suis trop fier, c'est super. Oh !

 

 

 

Il le sert dans ses bras.

 

 

 

Stiles : Câlin. Câlin, câlin.

 

Shérif : A tout à l'heure.

 

Stiles : A +.

 

 

 

Stiles est soulagé et il rentre dans sa chambre. Derek le plaque contre la porte.

 

 

 

Derek : J'te préviens, tu dis un seul mot...

 

Stiles : Du genre : « Papa, Derek Hale est dans ma chambre. Prends ton flingue » ? Voilà, c'est mieux. C'est toi le fugitif et t'es chez moi. Alors tu suis mes règles, mon pote.

 

 

 

Il lui tire sa veste et Stiles fait pareil. Derek approche sa tête vers lui.

 

 

 

Stiles : Ah, c'est pas vrai !

 

Derek : Scott n'a pas eu le pendentif.

 

Stiles : Non, pas encore. Il y travaille. Mais on peut peut-être essayer autre chose. La nuit où on était coincés dans le lycée, Scott a Allison lui demandant de venir.

 

Derek : Et alors ?

 

Stiles : Alors c'était pas Scott !

 

Derek : Tu peux trouver qui l'a envoyé ?

 

Stiles : Non, pas moi. Mais je connais quelqu'un qui peut le faire.

 

 

 

Chambre d'Allison :

 

 

 

Scott entre par la fenêtre qui est entre ouvert. Il regarde si il trouve le pendentif.

 

 

 

Chambre de Stiles :

 

 

 

Danny : Tu veux que je fasse quoi ?

 

Stiles : Tracer un sms.

 

Danny : J'suis venu ici pour bosser la chimie. C'est ce que les binômes doivent faire.

 

Stiles : Je te promets qu'on va s'y mettre dès qu'on aura tracé ce message.

 

Danny : Qu'est-ce qu'il te fait croire que je sais le faire ?

 

Stiles : Eh ben... J'ai regardé ton dossier chez les flics. Alors...

 

Danny : Mais... J'avais 13 ans. Toutes les charges ont été abandonnées.

 

Stiles : Ok.

 

Danny : C'est non ! On va bosser !

 

Stiles : Rooh, merde !

 

 

 

Stiles râle. Danny regarde derrière et voit Derek.

 

 

 

Danny : C'est qui, déjà ?

 

Stiles : Lui ? C'est mon cousin... Miguel.

 

Danny : C'est... du sang sur son tee-shirt ?

 

Stiles : Ouais, ouais. Ça lui arrive parfois... Il saigne du nez, c'est terrible ! Euh... Miguel ? J't'ai dit que tu pouvais emprunter un de mes tee-shirts.

 

 

 

Derek ferme son livre et enlève son tee-shirt.

 

 

 

Stiles : Donc, j'te disais : on sait tous les deux que tu peux le faire. T'es capable de tracer un sms. Après, on devrait...

 

Derek : Stiles !

 

Stiles : Ouais ?

 

Derek : Ton tee-shirt ! Trop petit !

 

Stiles : Eh ben... T'as qu'a en essayé un autre ! Désolé. Hé ! Il est pas mal, non ? Qu'est-ce que t'en penses de lui ?

 

Danny : Hein ?

 

Stiles : Le tee-shirt !

 

Danny : Je sais pas. C'est pas vraiment sa couleur.

 

Stiles : On joue pas dans la même catégorie mais on peut trouver un arrangement, mon petit Danny.

 

Danny : T'es qu'une pourriture !

 

Stiles : Ouais, je sais. Ça m'empêche de dormir la nuit. Bref, pour ce sms...

 

Derek : Stiles ! Tee-shirt, trop petit !

 

Danny : Il me faut le fournisseur d'accès, le numéro et la date d'envoi.

 

Stiles : Ouais !

 

 

 

Chambre d'Allison :

 

 

 

Scott ne trouve pas le pendentif. Il trouve le ticket de Bowling avec marquer derrière « Premier rendez-vous avec Scott ». Il s'assoit. Il trouve le pendentif dans un bouquin. Il remarque que dans le bouquin, des mots sont entourés. Ce sont les mots «  légende », « montres mythiques » et « loup-garou ».

 

Ne comprenant pas le mot, Scott recherche sur son téléphone à l'aide du translator le mot « loup-garou » et découvre que c'est le mot « were wolf ». Il ferme le bouquin et sort par la fenêtre.

 

 

 

Chambre de Stiles :

 

 

 

Danny : Voilà ! Le sms a été envoyé d'un ordi. Celui-là.

 

Derek : Il est enregistré à ce compte d'utilisateur ?

 

Stiles : Non, non, non, non. J'y crois pas ! C'est pas possible !

 

 

 

Le sms a été envoyé de l’hôpital depuis l'ordinateur de Melissa McCall.

 

 

 

Dehors :

 

 

 

Scott saute du toit. Il prend son vélo.

 

 

 

Chris : Scott ?

 

 

 

Chris sourit. Il l'invite à entrer chez lui.

 

 

 

Maison des Argent :

 

 

 

Chris : Allison devrait être là dans quelques minutes. Ça lui arrive de temps en temps d'aller faire un jogging après les cours.

 

Scott : Vous savez... En faite, je devrais peut-être y aller. J'ai un match de cross, ce soir.

 

Chris : Tu veux boire quelque chose ? J'vais prendre une bière.

 

Scott : Euh... Vous avez plus besoin de me tester. Votre fille m'a largué.

 

Chris : C'était pas un test. Et je suis désolé. Les amours de lycée. La flamme est vive mais elle est brève. Sers-toi.

 

Scott : Non, c'est bon. J'vous remercie.

 

Chris : Y a une question que j'aimerais te poser, Scott. Comment tu connais Derek Hale ?

 

Scott : Euh... Qui ?

 

 

 

Dans la forêt :

 

 

 

Allison court. Elle aperçoit la maison de Derek.

 

 

 

Maison de Derek :

 

 

 

Elle entre et regarde autour. Par terre, elle voit des griffures dans le bois. Kate est là et Allison crie.

 

 

 

Kate : Ah, on peut dire que t'as de sacré poumons, toi !

 

Allison : Tu m'as suivie jusqu'ici ?

 

Kate : Eh ben... Tu ne peux quand même pas m'en vouloir de m'inquiéter pour ma nièce préférée, non ? Si tu me disais ce que tu cherches.

 

Allison : Je sais pas. Quelque chose. N'importe quoi.

 

Kate : Tu veux dire des réponses à des questions qui te hantent ? Comme...

 

Allison : Pourquoi Derek voulait nous tuer ?

 

Kate : Il suffit de regarder l'état de cette maison. Imagine, si ton père et moi avions été piéger dans cet endroit. Ça pourrait provoquer de drôle de choses dans ta tête, tu crois pas ?

 

Allison : Ça ne ferait pas de moi une tueuse psychopathe.

 

Kate : T'as pas besoin d'être psychopathe pour être une tueuse. Il te faut juste... une raison. Et il arrive même parfois... que tu te surprennes toi-même. Qu'est-ce que tu veux, Allison ?

 

Allison : Je veux pas avoir peur ! L'autre nuit, quand j'étais au lycée. Je me suis sentie tellement faible comme si j'attendais désespérément que quelqu'un vienne à mon secours. Je déteste ce sentiment ! Je veux me sentir plus forte que ça. Je veux me sentir puissante !

 

Kate : Hum... Allison, si tu pouvais me donner un peu de temps. J'te demande juste de me faire confiance. Sois patiente. J'crois que je peux te donner exactement ce que tu veux.

 

 

 

Elle part.

 

 

 

Salon des Argent :

 

 

 

Chris : Allison m'a dit qu'elle t'avait vu parler à Derek. Tu ne crois pas que c'est assez troublant ? Qu'est-ce que tu en dis, Scott ? Tu parles à quelqu'un qu'on a accusé de meurtre.

 

Scott : C'est pas comme si j'étais la seule personne à le connaître.

 

Chris : Mais tu es le seul qui discute avec lui.

 

Scott : Pourquoi toutes ces questions ? Comme si j'avais fait quelque chose de mal.

 

Chris : C'est le cas ? Tu n'as pas de raison d'avoir peur de moi. Il faut que tu comprennes...

 

 

 

Allison arrive et écoute.

 

 

 

Chris : Que la seule chose qui me préoccupe, c'est la santé de ma fille, d'accord ?

 

Scott : Vous allez me croire si je vous dis que c'est pareil pour moi ? C'est la seule chose à laquelle je pense. Quand on était enfermés dans le lycée, l'autre nuit. Toutes les décisions que j'ai prises, toutes les choses que j'ai pu faire. C'était uniquement pour protéger votre fille.

 

Chris : Tu devrais y'aller. Ne soit pas en retard pour ton match.

 

 

 

Il part sans remarquer la présence d'Allison.

 

 

 

Terrain/ Devant l’hôpital, voiture de Stiles :

 

 

 

Scott (au téléphone) : T'as reçu la photo ?

 

Stiles (au téléphone) : Ouais. Ça ressemble au dessin.

 

Derek (au téléphone) : Y a quelque chose sur l'autre face ? Il doit y avoir quelque chose. Une inscription, un système d'ouverture.

 

Stiles : Mon bras !

 

Scott (au téléphone) : Non, ce truc est plat. Et non, il s'ouvre pas. Y a rien. À l'intérieur, dessus, autour, y a rien. Mais t'es où, Stiles ? Tu devrais être là ! Tu joues ce soir.

 

Bobby : Où est passé Bilinski ?

 

Scott (au téléphone) : Mec, t'as aucune chance de jouer si t'es pas là quand on commence.

 

Stiles (au téléphone) : Je sais. Écoute, si tu vois mon père, tu peux lui dire que... Dis-lui que je serais un petit peu en retard, d'accord ? Ok, merci.

 

Derek : T'y sera jamais.

 

Stiles : Ouais, je sais.

 

Derek : Et tu lui as pas dit pour sa mère, non plus.

 

Stiles : Pas tant qu'on sera pas la vérité.

 

Derek : A ce propos, il reste une dernière chose.

 

Stiles : Ouais ?

 

 

 

Il lui prend la tête et la pousse contre le volant.

 

 

 

Stiles : Ah, mais qu'est-ce que tu fous ?

 

Derek : Tu sais très bien pourquoi j'ai fait ça ! Vas-y. Sors, allez !

 

 

 

Terrain :

 

 

 

Jackson arrive et s'assoit à côté de Scott.

 

 

 

Jackson : C'est la morsure qui t'as fait ça ?

 

Scott : Ouais.

 

Jackson : Alors c'est facile.

 

Scott : Non, ça l'est pas. Et c'est pas moi qui peut te le faire. J'peux rien pour toi. Il faut que ce soit un Alpha.

 

Jackson : Eh ben... T'as qu'a allé le chercher.

 

Scott : Écoute, je sais même pas qui c'est. J'en ai aucune idée. Crois-moi. Toute cette histoire est beaucoup plus compliquée que tu ne le penses parce qu'il y a aussi... Y a les autres. Enfin, y a les chasseurs.

 

Jackson : Euh... Quoi ? Des chasseurs de quoi ?

 

Scott : Des chasseurs de loup-garou.

 

Jackson : Oh, c'est pas vrai ! Arrête ! Tu te fous de moi ?

 

Scott : Non, je suis sérieux, pauvre crétin. Ils sont tous une famille. Ils ont tous des fusils assauts. Tu comprends, mon pote ? Des fusils d'assauts !

 

 

 

Il regarde derrière et Jackson fait pareil. Il voit la famille Argent.

 

 

 

Jackson : C'est eux ?

 

Scott : Quoi ? Non, non.

 

Jackson : Mais oui, bien sûr, tout s'explique. Allison Argent. C'est pas vrai, tu l'as connais depuis tout ce temps et tu lui as jamais demandé ? Son nom de famille, idiot !

 

Scott : Quoi ?

 

Jackson : Tu te souviens ? Elle a des origines françaises. Tu vois pas d'où ça vient « argent » ? Argent. Les balles en argents, ça te dit rien ?

 

 

 

Hôpital :

 

 

 

Stiles (au téléphone) : Non, j'te dis que je la trouvais pas.

 

Derek (au téléphone) : Demande Jennifer, elle s'est occupée de mon oncle.

 

Stiles (au téléphone) : Y a personne. Il est pas là, non plus.

 

Derek (au téléphone) : Quoi ?

 

Stiles (au téléphone) : Ton oncle est pas là. Il est parti.

 

Derek (au téléphone) : Va-t'en, Stiles ! Sors de là, maintenant! C'est lui ! C'est l'Alpha ! Va-t'en, tout de suite !

 

Peter : Tu dois être Stiles.

 

Jennifer : Qu'est-ce que vous faites ici ? Ce n'est plus l'heure des visites.

 

Stiles : Alors vous... Et lui... C'est vous qui... Oh, c'est pas vrai ! Et lui... Oh, ça veut dire que je vais mourir ? Je vais mourir !

 

 

 

Derek arrive et frappe l’infirmière.

 

 

 

Peter : Ça, c'est vraiment pas gentil. C'est mon infirmière.

 

Derek : C'est une dangereuse psychopathe qui t'aide à tuer des gens. Toi, va-t'en !

 

Stiles : Oh non ! Oh, merde ! Ça recommence.

 

Peter : Tu crois que j'ai tué Laura intentionnellement ? Un membre de ma propre famille.

 

 

 

Derek se transforme et saute sur Peter mais celui-ci le plaque contre le mur. Stiles s'enfuit, s'arrête devant l'infirmière et part. Peter prend Derek par le coup.

 

 

 

Peter : Mon esprit, ma personnalité ont littéralement été brûlés dans cet incendie. Si je l'ai tué, c'était pas instinct de survie.

 

 

 

Il le lâche et prend des clefs dans la poche de Jennifer.

 

 

 

Derek : Tu veux qu'on te pardonne ?

 

 

 

Derek le frappe et Peter aussi.

 

 

 

Peter : Je veux qu'on me comprenne. Est-ce que tu as la moindre idée... de ce qu'a été ma vie pendant ces dernières années ? Une guérison lente, cellule par cellule. Et encore plus lent encore le retour à la conscience. Oui. Être un Alpha, le devenir grâce à Laura, m'a poussé à tenir pendant le processus de ma guérison. J'peux rien y faire.

 

 

 

Derek se bat. Peter l'arrête et lui traque les doigts.

 

 

 

Peter : J'ai essayé de te dire ce qu'il se passait. J'ai essayé de te prévenir.

 

 

 

Il le jette contre la vitre. Derek rampe et Peter le suit.

 

 

 

Salle de cours :

 

 

 

Arians : Ça s'est passé il y a six ans. Et pour ma défense, c'était avant que je devienne sobre.

 

Shérif : Écoutez, je dois insister au match de mon fils. Alors ça serait bien si on pourrait aller directement à l'essentiel.

 

Arians : Je l'ai connu dans un bar. On a bu plusieurs verres. Pas mal de verres. Elle m'a demandé ce que je fessais et elle a continuée à me poser des questions. Vous avez une idée de ce que ça fait ? De pouvoir discuter avec quelqu'un qui est vraiment intéressé par la chimie. Quand on a tous les jours ces regards vides en face de soi.

 

Shérif : Aux faits.

 

Arians : Comme je vous le disais. J'ai parlé. Elle m'a entraîné sur des sujets fascinants. Comment on peut faire fondre la serrure d'un coffre de banque. Comment on peut dissoudre un corps humain et effacer toutes traces d'un meurtre.

 

Shérif : Comment déclenché un feu, sans se faire accuser ?

 

Arians : Huit jours après, la maison des Hale était en cendres.

 

Shérif : Vous auriez pu aller voir la police.

 

Arians : Et être accusé de complicité ? Ma carrière d'enseignant était fini.

 

Shérif : Vous ne savez ni son nom, ni d'où elle venait ?

 

Arians : Non. Laura Hale m'a posée la même question. Tout ce que je peux faire c'est vous donnez ce que j'ai montré à Laura.

 

 

 

Il dessine le dessin du pendentif d'Allison.

 

 

 

Shérif : Qu'est-ce que c'est ?

 

Arians : C'est ce qui était représenté sur le collier que la fille portait. Il y avait ce symbole. Je lui ai demandé ce que c'était. Elle m'a dit que c'était un truc de famille. Vous trouvez la fille qui porte ça. Vous avez votre incendiaire.

 

Shérif : La meurtrière.

 

Arians : Pardon ?

 

Shérif : C'était un incendie volontaire. Cette fille est une meurtrière.

 

 

 

Hôpital :

 

 

 

Derek continue de ramper. Il reprend son souffle.

 

 

 

Peter : Je voulais attendre un peu pour que ce soit plus théâtral. Mais...

 

 

 

Il se regarde dans le miroir. Il le tourne et sa cicatrice disparaît.

 

 

 

Peter : Quand on est aussi beau. Pourquoi attendre ? Derek, tu dois me laisser une chance de t'expliquer. Après tout, nous sommes de la même famille.

 

 

 

Terrain :

 

 

 

Bobby : Voilà exactement ce que j'aime voir. Des rivaux qui sont en train de devenir des alliés. Il n'y a pas de « moi » dans une équipe, pas vrai ?

 

Scott : Si, y en a, coach.

 

Bobby : Très bien, l'intello. Et qu'est-ce que tu dis de ça ? Pas de « A » en éco. Si vous ne gagniez pas ce soir. Ça vous va ? Hein ? Parfait.

 

Scott : Alors qu'est-ce que tu vas faire ?

 

Jackson : Eh bien... J'te donne une chance de me donner ce que je veux. Tu as trois jours, ok ?

 

Scott : Quoi ?

 

Jackson : 72 heures. C'est tout ce que t'as, Scott. 72 heures.

 

Scott : Et si jamais j'y arrive pas ?

 

Jackson : Oh ! C'est pas bien, McCall. C'est pas une attitude de gagnant.

 

Bobby : Allez, on se rassemble ! C'est le grand soir ! Vous y êtes ?

 

 

 

Le Shérif arrive mais il ne voit pas son fils.

 

 

 

Bobby : On se concentre. On a pas le droit à l'erreur, compris ?

 

Allison : Celui-là, c'est Jackson.

 

Kate : Oh, canon ! Oh, si j'étais encore au lycée... Où même juste une prof remplaçante.

 

Allison : Tu penses vraiment qu'à ça.

 

Kate : Tu devrais déjà être sous le coup, ma belle.

 

Bobby : Allez, les gars !

 

 

 

Kate voit la griffure de Jackson sur son cou.

 

 

 

Kate : Chris, tu te souviens quand on a parlé d'un deuxième bêta ?

 

 

 

Scott entend Kate parler.

 

 

 

Kate : Plus jeune.

 

Chris : Ouais.

 

Kate : On peut être transformé par une griffure ?

 

Chris : Si les griffes s'enfoncent profondément. C'est possible.

 

Kate : Jusqu'où celles-ci ont pu aller ?

 

Bobby : Vous êtes les meilleurs ! Vous pouvez pas me décevoir ! Maintenant, dites-le, que tout le monde puissent l'entendre ! Vos mains.

 

Joueurs : Ouais, on va gagner ! On va gagner !

 

Bobby : Qui sommes-nous ?

 

Joueurs : On est les joueurs de la crosse !

 

Bobby : Super, sur le terrain, allez !

 

 

 

Tout le monde hurlent alors que Scott ne bouge pas.

 

Season 1 / Episode 9

Wolf's Bane

-

HIGH SCHOOL - CLASSROOM

Harris : Please don't kill me.

Alpha : Do you know who wrote that list ?

Harris : Laura - Laura Hale.

Alpha : Do you know why she was looking for you ? I know why. Turn around, Adrian. Turn around and I'll show you. Turn around !

Harris : No. Please.

Alpha : Look at me. Look at what you've done !

Derek : Get down !

Police: This is the police. You're surrounded. No one leave the building.

STREET

Sheriff (radio) : Repeat, suspect is on foot. We're in pursuit, heading northwest.

Chris (radio to Kate) : He's on foot. Just ran into the Iron Works.

Kate (radio to Chris) : Wait, wait. Did you say on foot ?

Chris (radio to Kate): Yeah, into the Iron Works.

Kate (radio to Chris) : Running ?

Chris (radio to Kate) : Yes, running !

Kate (to herself) : If he's on foot, then who the hell is driving his car ?

Scott : Faster ?

Stiles : Much faster.

IRON WORKS

Sheriff : Come on, get the dogs.

(Dogs come back.)

Sheriff : What the hell ?

ROAD - DEREK'S CAR

Stiles : Scott, I don't think you're grasping the concept of the car chase here.

Scott : If I go faster, I'll kill us.

Stiles : Well, if you don't go faster, they're gonna kill us !

(Scott speeds up.)

Stiles : They're gone.

Sheriff (radio) : All units, suspect is on foot heading into the Iron Works.

IRON WORKS

(Chris tries to shot Derek. Scott and Stiles arrive with the car.)

Stiles : Get in.

(Derek gets in and the car starts out.)

Scott : What part of laying low don't you understand ?

Derek : Damn it, I had him !

Stiles : Who, the Alpha ?

Derek : Yes ! He was right in front of me, and the friggin' police showed up.

Stiles : Whoa, hey, they're just doing their jobs -

Derek : Yeah, thanks to someone who decided to make me the most wanted fugitive in the entire state.

Scott : Can we seriously get past that ? I made a dumbass mistake. I get it.

Stiles : All right. How did you find him ?

Derek : ...

Scott : Can you try to trust us for at least half a second ?

Stiles : Yeah, both of us. Or just him. I'll be back here.

Derek : Look the last time I talked to my sister, she was close to figuring something out. She found two things. The first was a guy named Harris.

Stiles : Our chemistry teacher ?

Scott : Why him ?

Derek : I don't know yet.

Scott : What's the second ?

Derek : Some kind of symbol. What ? You know what this is ?

Scott : I've seen it on a necklace. Allison's necklace.

HIGH SCHOOL - HALLWAY

Scott : This is gonna be impossible, you know.

Stiles : Why don't you just ask her if you can borrow it ?

Scott : How ?

Stiles : It's easy. You just say, "Hey, Allison, can I borrow your necklace to see if there's anything on it or in it that can lead me to an Alpha werewolf that I need to kill in order to get back together with you ?"

Scott : You're not helping.

Stiles : Why don't you just talk to her.

Scott : She won't talk to me. What if she, like, only takes it off in the shower or something ?

Stiles : That's why you ease - that's why you ease back into it, okay ? Get back on the good side, remind her of the good times. And then you ask for the necklace. You're thinking about her in the shower, aren't you ?

Scott : Yeah.

Stiles : All right, stay focused, okay? Get the necklace, get the Alpha, get cured, get Allison. In that order. Got it ?

Scott : Get the necklace.

HOSPITAL

Doctor Conrad : What did you say it was that scratched you ?

Jackson : It was - it was just an animal. Look, can you hurry this up ? I'm missing first period.

Doctor Conrad : Have you had trouble sleeping lately ?

Jackson : Kind of. I've been having dreams.

Doctor Conrad : Dreams or nightmares ?

Jackson : Nightmares. About a fire. It's this - this house, and I can hear screaming - Wait, what does this have to do with anything ?

Doctor Conrad : Nothing. I hope.

Jackson : What is that ?

Doctor Conrad : Just taking a closer look.

Jackson : Look, I really don't have much time.

Doctor Conrad : Hold still.

Jackson : I thought you said you were just gonna take a look.

Doctor Conrad : Yes. But in order to do that, I'm gonna have to dig a little deeper.

Jackson : What are those ?

Doctor Conrad : Holding still, please. That didn't hurt, did it ?

Jackson : No, I'm just - I'm just cold.

Doctor Conrad : Good. Because this actually will sting just a little bit. Holding still, please !

Jackson : Oh - hey ! Stop ! Stop ! It hurts !

Doctor Conrad : There's something just underneath the skin here. Just one moment longer.

Jackson : Stop !

Doctor Conrad : Almost done. Holding still !

Derek : Hold still !

(Jackson wakes up.)

Doctor Conrad : All right, you can put your shirt back on. The scabs on your neck are nothing to worry about.

Jackson : So I'm okay for my game tonight ?

Doctor Conrad : Oh, yeah. Absolutely. But I do want to give you an antibiotic. Have you been eating any strange herbs lately ?

Jackson : Like what ?

Doctor Conrad : Well, you have aconite poisoning.

Jackson : What the hell is aconite ?

Doctor Conrad : Well, it's a purple flower, also called monk's hood or -

Jackson : Wolfsbane.

Doctor Conrad : Yes. So you are familiar with it, then ?

Jackson : No, I - I have no idea how I knew that.

-

Melissa : Hi.

Jackson : Hey, uh, would you mind if I look something up on your computer real quick ?

Melissa : I bet a handsome face like that doesn't hear "no" very often. Aren't you one of Scott's friends ?

Jackson : Yeah. Good friends, actually.

Melissa : Yeah ? Just be quick, okay ?

HIGH SCHOOL - HALLWAY

Jackson : I know what you are, McCall.

Scott : Wh - what ?

Jackson : I know what you are.

Scott : I'm sorry, I have no idea what you're talking about.

Jackson : Yeah - Yeah, you do. And here's the thing. However it is you came to be what you are, you're gonna get it for me too.

Scott : Get what for you ?

Jackson : Whatever it is. A bite, a scratch. Sniffing magic fairy dust under the moonlight - I don't care. You're gonna get it for me, or, uh - She's gonna find out about it too.

-

Stiles : How the hell did he find out ?

Scott : I have no idea.

Stiles : Did he say it out loud - the word ?

Scott : What word ?

Stiles : Werewolf. Did he say, "I know you're a werewolf" ?

Scott : No, but he implied it pretty freaking clearly.

Stiles : Okay, maybe it's not as bad as it seems. I mean, he doesn't have any proof, right ? And if he wanted to tell someone, who's gonna believe him anyway ?

Scott : How about Allison's father ?

Stiles : Okay, it's bad.

Scott: I need a cure. Right now.

Stiles : Does he know about Allison's father ?

Scott : I don't know.

Stiles : Okay, where's Derek ?

Scott : Hiding, like we told him to. Why ?

Stiles : I have another idea. It's gonna take a little time and finesse, though.

Scott : We have that game tonight. It's quarterfinals. And it's your first game.

Stiles : I know, I know. Look, do you have a plan for Allison yet ?

Scott : She's in my next class.

Stiles : Get the necklace.

Scott : Right. Get the necklace.

HIGH SCHOOL - CLASSROOM

Lydia (to Scott) : Try another row, sweetheart.

Teacher : Okay, class, let's settle down. Let's get our books out.

Scott : Allison.

Allison : Hey. Class is beginning.

Scott : I know. I'll shut up. I just, um - I have some stuff on my phone that I wanted to send you. I thought you might like it.

Allison : Okay.

Teacher : All right, I'd like to return to our discussion from yesterday with a more in - depth analysis of Iago and the way in which he preyed upon Othello's jealousies. We seem to have some here today.

(Allison goes out and Scott follows her.)

Scott : Allison.

Allison : Why did you send me those ? Are you trying to make me feel even worse for breaking up with you ?

Scott : No. I thought you would like them. I - I thought they would remind you of us.

Allison : Are you trying to hurt me - Get back at me ?

Scott : No.

Allison : Please don't talk to me. Okay ? I need more time to get to just friends. Okay ? Please.

HIGH SCHOOL - CAFETERIA

Stiles : Did you get her to give you the necklace ?

Scott : Not exactly.

Stiles : Ah. What happened ?

Scott : She told me not to talk to her. At all.

Stiles : So she's not giving you the necklace -

Scott : She's not giving me the necklace !

Stiles : Well, did you find anything else out ?

Scott : Just that I know nothing about girls, and that they're totally psychotic.

Stiles : Okay, I came up with a plan "B" just in case anything like this happened.

Scott : What's plan "B" ?

Stiles : Just steal the stupid thing.

Scott : Couldn't we try at least getting to Harris ?

Stiles : My dad put him on a 24 - hour protective detail, okay ? The necklace is all we got. Steal it. Thank you.

Scott : Stiles, he's watching us.

Jackson : Scott - You can hear me ? You can, can't you ?

Stiles : What's wrong ?

Scott : Jackson's talking to me. He knows I can hear him. Look at me. Just talk to me. Act normal. Pretend that nothing's happening.

Jackson : Are you trying to pretend not to hear me ?

Scott : Say something. Talk to me !

Stiles : I can't think of anything. My mind's a complete blank.

Scott : Your mind's blank ? You can't think of something to say ?

Stiles : Not under this kind of pressure. FYI, he's not even sitting with them anymore.

Scott : Where the hell is he ?

Jackson : Looking for me, McCall ? I'm right here. So what else can you do ? Huh ? Can you see better ? Are you stronger, more powerful ? No, I knew there was no way you suddenly got that good at lacrosse. Which means you're actually a cheater, aren't you ? I mean, can you even play lacrosse ?

Scott : Yes.

Jackson : I'll bet my new co - captain's gonna score a bunch of shots tonight, aren't you ? And while you're pretending you're not a lying cheat, I'm gonna ruin your life if you don't give me what I want. And you know what I'm gonna start with ? Her. I'm gonna destroy any chance you'll ever have with her. And when I'm done with that, I'm gonna get her all alone, and I'm gonna get my hands all over that tight little body.

Stiles : Scott, come on, you can't let him do this. You can't let him have this kind of power over you. Okay ?

Jackson : I'm gonna do everything you never got the chance to do, and, Scott, she's gonna beg for more. I'll bet she likes to get loud. Maybe she's even a screamer. How are you gonna feel, Scott - When she's screaming my name ?

HIGH SCHOOL - SWIMMING POOL

Allison : You beat me again.

Jackson : I have an unfair advantage. You see these cheekbones ? Aerodynamically suited for speed in water. So you're coming to the game tonight, right ?

Allison : I was thinking no.

Jackson : You have to. We win tonight, we're in the semifinals. It's not because of Scott, right ?

Allison : I was thinking it might be a little weird.

Jackson : He's fine with it. He actually asked me if you were coming. He said he hoped you didn't feel weird about it.

Scott (to himself) : I did ?

Allison : He did ?

Jackson : Yeah. You know, he's a good guy. You can't hate him too much. I mean, it's pretty obvious he's a little immature to be dating somebody like you. But then, you - you can't really blame him for trying.

HIGH SCHOOL - HALLWAY

Lydia : Jackson ! This little text - not funny !

Jackson : No, I wasn't trying to be funny. I would have put a "ha ha" at the end of it. And, see, there's no "ha ha."

Lydia : "Lydia, please give back my spare house key at your earliest convenience - As we are no longer dating" ?

Jackson : You didn't lose it, did you ?

Lydia : What the hell is this ?

Jackson : Well, Lydia, in preparation for some big changes, I've decided to drop some of the dead weight in my life. And you're just about the deadest.

Lydia : Are you breaking up with me ?

Jackson : Dumping, actually. I'm dumping you.

Lydia : Dumped by the co - captain of the lacrosse team. I wonder how many minutes it'll take me to get over that. Wait, seconds, actually. Seconds !

STILINSKI'S HOUSE - STILES' BEDROOM

Sheriff : Hey, Stiles !

Stiles : Yo, D—Derek. I, um -

Sheriff : What'd you say ?

Stiles : What ? I said "Yo - d - dad."

Sheriff : Listen, I've got something I've got to take care of, but I'm gonna be there tonight. I mean, your first game.

Stiles : My first game. Guh, it's great. Awesome. Uh - Good.

Sheriff : I'm very happy for you. And I'm really proud of you.

Stiles : Thanks. Me too. I'm happy and proud - of myself.

Sheriff : So they're really gonna let you play, right ?

Stiles : Yeah, dad. I'm first line. Believe that ?

Sheriff : I'm very proud.

Stiles : Oh, me too. Again, I'm - Huggie - Huggie, huggie -

Sheriff : See you there.

Stiles : Take it easy.

(Stiles closes the door.)

Stiles : I'm sor - oh !

Derek : If you say one word -

Stiles : Oh, what, you mean, like, "Hey, dad, Derek Hale's in my room - Bring your gun" ? Yeah, that's right. If I'm harboring your fugitive ass, it's my house, my rules, buddy.

(Derek scares him.)

Stiles : Oh, my God !

Derek : Scott didn't get the necklace ?

Stiles : No. He's still working on it. But there's something else we can try. The night we were trapped at the school, Scott sent a text to Allison asking her to meet him there.

Derek : So ?

Stiles : So it wasn't Scott.

Derek : Well, can you find out who sent it ?

Stiles : No, not me. But I think I know somebody who can.

(Later.)

Danny : You want me to do what ?

Stiles : Trace a text.

Danny : I came here to do lab work. That's what lab partners do.

Stiles : And we will, once you trace the text.

Danny : And what makes you think I know how ?

Stiles : I - I looked up your arrest report, so -

Danny : I - I was 13. They dropped the charges.

Stiles : Whatever.

Danny : No, we're doing lab work.

Stiles : Oh, my -

(Stiles gives up.)

Danny : Who's he again ?

Stiles : Um, my cousin - Miguel.

Danny : Is that blood on his shirt ?

Stiles : Yeah. Yes. Well, he gets these horrible nosebleeds. Hey, Miguel. I thought I told you you could borrow one of my shirts. So anyway, I mean, we both know you have the skills to trace that text, so we should probably -

(Derek looks for a T-shirt.)

Derek : Uh, Stiles ?

Stiles : Yes ?

Derek : This - no fit.

Stiles : Then try something else on. Sorry.

(Stiles notes Danny's look.)

Stiles : Hey, that one looks pretty good, huh ? What do you think, Danny ? The shirt.

Danny : It's - it's not really his color.

Stiles (whisper) : You swing for a different team, but you still play ball, don't you, Danny boy ?

Danny : You're a horrible person.

Stiles : I know. It keeps me awake at night. Anyway, about that text.

Derek : Stiles ! None of these fit.

(Stiles looks Danny.)

Danny : I'll need the ISP, the phone number, and the exact time of the text.

ARGENT'S HOUSE - ALLISON'S BEDROOM

Scott looks for the necklace.)

STILINSKI'S HOUSE - STILES' BEDROOM

Danny : There. The text was sent from a computer. This one.

Derek : Registered to that account name ?

Stiles : No, no, no, no. That can't be right.

(They see the name of Melissa McCall.)

ARGENT'S HOUSE - OUTSIDE

Chris : Scott. She should be home in a few minutes. She sometimes goes for a run after school.

Scott : You know, actually, I should get going. I've got a game to get to tonight.

Chris : You want something to drink ? I'm gonna have a beer.

Scott : You don't have to test me anymore. Your - daughter already dumped me.

Chris : No test. I'm sorry. High school romances burn bright, fade fast. Go ahead.

Scott : I'm good, thanks.

Chris : So I was curious about something, Scott. How do you know Derek Hale ?

Scott : Who ?

HALE'S HOUSE

Kate : Damn, you got some lungs on you !

Allison : Did you follow me here ?

Kate : Well, you can't blame me for being concerned about my favorite niece, now, can you ? What are you looking for ?

Allison : I don't know - Something. Anything.

Kate : You mean answers - To lingering questions like -

Allison : Why he would want to kill us.

Kate : Well, I mean, come on, look at this place. Could you imagine if your father and I were trapped in something like this ? It might do some pretty interesting things to your head, don't you think ?

Allison : It wouldn't turn me into a psychotic killer.

Kate : You don't have to be psychotic to be a killer. You just - need a reason. And even then, sometimes - You can surprise yourself. What do you want, Allison ?

Allison : I want to not be scared. That night in the school, I felt utterly weak. Like - like I needed somebody to come in and rescue me. I hate that feeling. I want to feel stronger than that. I want to feel powerful.

Kate : Allison, if you can give me just a little bit of time - Be just a little patient - I think I can give you exactly what you want.

ARGENT'S HOUSE - LIVING ROOM

Chris : Allison said that she's seen you talking to him. Don't you think that seems a little disconcerting, Scott ? You talking to an alleged murderer ?

Scott : It's not like I'm the only one that knows him.

Chris : But you're the only one that's talking to him.

Scott : Why are you talking to me like I've done something wrong ?

Chris : Have you ? You don't have to be afraid of me. I mean, you get that I'm just thinking of my daughter's safety, right ?

Scott : Will you believe me if say I think about it too ? That it's all that I think about. When we were in the school the other night, every choice that I made, everything I did - every single thing was to make sure that she was safe !

Chris : You should go. You don't want to be late for your game.

HIGH SCHOOL - LACROSSE FIELD

Scott (phone) : Did you get the picture ?

Stiles (phone) : Yeah, I did, and it looks just like the drawing.

STILES' JEEP

Derek (phone) : Hey, is there something on the back of it ? There's gotta be something. An inscription, an opening, something.

Scott (phone) : No, no, the thing's flat.

HIGH SCHOOL - LACROSSE FIELD

Scott (phone) : And, no, it doesn't open. There's nothing in it, on it, around it, nothing. And where are you? You're supposed to be here. You're first line.

Coach : Where the hell is Bilinski ?

STILES' JEEP

Scott (phone) : Man, you're not gonna play if you're not here to start.

Stiles (phone) : I know. Look, if you see my dad, can you tell him - tell him I'll be there, I'll just be a little bit late, okay ? All right, thanks.

(Stiles hangs up.)

Derek : You're not gonna make it.

Stiles : I know.

Derek : And you didn't tell him about his mom, either.

Stiles : Not till we find out the truth.

Derek : By the way, one more thing.

Stiles : Yeah.

(Derek hits the head of Stiles on the wheel.)

Stiles : Oh, God ! What the hell was -

Derek : You know what that was for. Go. Go !

HIGH SCHOOL - LACROSSE FIELD

Jackson : It's the bite that does it, isn't it ?

Scott : Yes.

Jackson : Well, then, it's easy.

Scott : No, it's not. I can't be the one to do it, okay ? It has to be - It has to be an Alpha.

Jackson : Well, then, you get him to do it.

Scott : I don't even know who he is. Okay, trust me. This whole thing is so much more complicated than you think. There's - there's others. There's hunters.

Jackson : Hunting what ? What hunters ?

Scott : Werewolf hunters.

Jackson : Oh, my God. You've got to be kidding me.

Scott : No, jerk - off ! There's a whole family of them, and they carry assault rifles. Do you get that ? Assault rifles.

Jackson : Them ?

Scott : What ? No, no -

Jackson : Oh, my God, that actually makes sense. Allison Argent. Oh, my God, you don't get it. You've known her this long, and you never actually asked her - her name, idiot. Do you know what Argent means in French ? It means silver.

BEACONS CROSSING HOME

Stiles (phone) : Yeah, I said I can't find her.

Derek (phone) : Look, ask for Jennifer. She's been looking after my uncle.

Stiles (phone) : Yeah, well, he's not here either.

Derek (phone) : What ?

Stiles (phone) : He's not here. He's gone, Derek.

Derek (phone) : Stiles, get out of there right now - it's him ! He's the Alpha ! Get out !

Peter : You must be Stiles.

Nurse Jennifer : What are you doing here ? Visiting hours are over.

Stiles : You - and him. You're - you're the one who - Oh, my - and he's - Oh, my God, I'm gonna die.

(Derek hits Jennifer.)

Peter : That's not nice. She's my nurse.

Derek : She's a psychotic bitch helping you kill people. (to Stiles) Get out of the way.

Stiles : Oh, damn.

Peter : You think I killed Laura on purpose ? One of my own family ? My mind, my personality were literally burned out of me. I was being driven by pure instinct.

Derek : You want forgiveness ?

Peter : I want understanding. Do you have any idea - What it was like for me during those years ? Slowly healing, cell by cell. Even more slowly coming back to consciousness. Yes, becoming an Alpha, taking that from Laura pushed me over a plateau in the healing process. I can't help that. I tried to tell you what was happening. I tried to warn you.

HIGH SCHOOL - CLASSROOM

Harris : It was six years ago, and in my defense, it was before I'd gotten sober.

Sheriff : Listen, I have my son's first lacrosse game to get to. What do you say we just focus on the details, huh ?

Harris : I met her at a bar. We had a lot of drinks. A lot. She started asking me what I do, and she kept asking questions. Do you have any idea what that's like ? To have someone actually interested in the topic of chemistry - After staring at all these vacant faces day after -

Sheriff : Details.

Harris : Like I said, I talked. It was fascinating stuff. How you could melt away the lock of a bank vault. How you could dissolve a body, and get away with murder.

Sheriff : How you could start a fire, and get away with arson ?

Harris : And a week later, the Hale house burns down.

Sheriff : You know, you could have said something.

Harris : And be an accomplice ? It would have ended my teaching career.

Sheriff : So you don't know her name or where she was from ?

Harris : No ! Which is exactly what Laura Hale asked. I'll point you in the same direction that I pointed her.

Sheriff : What is this ?

Harris : The necklace the girl was wearing. That's the symbol on it. I asked her about it. She said it was a family thing. You find the girl wearing that necklace, she's your arsonist.

Sheriff : Murderer.

Harris : Excuse me ?

Sheriff : Arson happens to property. This girl's a murderer.

BEACONS CROSSING HOME

Peter : I was going to wait, for dramatic flair - but - When you look this good, why wait ? Derek, you have to give me a chance to explain. After all, we're family.

HIGH SCHOOL - LACROSSE FIELD

Coach : Now, this is what I like to see, rivals turned allies. You know there's no "me" in "team," right, boys ?

Scott : Yes, there is, coach.

Coach : Okay, smartass, how 'bout this - No "A" in econ if no win on field ? Good ? Huh ? Perfect. Good.

Scott : So what are you gonna do ?

Jackson : Well, I'm gonna give you a chance to give me what I want. What's three days, huh ? 72 hours. That's all you get, Scott. 72 hours.

Scott : What if I can't ?

Jackson : Oh, come on, McCall. That's not a winning attitude.

Coach : Let's go. Huddle up ! Let's go ! Big night ! Big night !

Allison : That one. That's Jackson.

Kate : Holy hotness. Oh, if I was in high school again - Maybe just a substitute teacher.

Allison : You are sick.

Kate : You should be all over that. Chris, remember how we were talking about a second beta - a younger one ?

Chris : Yes.

Kate : Can you get turned by a scratch ?

Chris : If the claws go deep enough. Maybe.

Kate : Wonder how deep those went.

Coach : Ready ? Say it so they can hear it! Hands in. What are we ?

Team : We are lacrosse !

Coach : All right, take the field ! Let's go !

Kikavu ?

Au total, 143 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

Kln16 
16.08.2018 vers 14h

Havenina 
02.08.2018 vers 15h

Stephye75 
07.07.2018 vers 21h

poupette67 
01.06.2018 vers 20h

Luciole59 
02.05.2018 vers 17h

Elynapeche 
19.04.2018 vers 09h

Vu sur BetaSeries

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 5 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Ne manque pas...

Un coffret DVD de la saison 1 de The Hollow Crown à gagner avec L'Atelier d'Images et Hypnoweb !
Tirage au sort le 28/09 | Participation gratuite

Participe à notre concours de design en créant un calendrier de l'Avent sur le thème des séries TV !
Participez ! | Date limite : 13/10

Activité récente
Actualités
Howl At The Moon 3

Howl At The Moon 3
UltimEventz organisera les 6 et 7 juillet 2019 , à Paris,  une convention Teen Wolf appelée "Howl At...

Werewolfcon

Werewolfcon
Comme vous le savez certainement KLZ events organise une convention à Bruxelles appelée...

Les Runners à Paris

Les Runners à Paris
Dreamitcon organisera une convention "Wicked is Good" sur la saga The Maze Runner qui aura lieu les...

Ils arrivent sur SYFY France

Ils arrivent sur SYFY France
Nous avons appris que la série Marvel's Runaways allait être diffusée sur Syfy France. Pas de date...

Nouveau rôle : The 100

Nouveau rôle : The 100
J.R. Bourne a rejoint la sixième saison de The 100 dans un rôle récurrent , pour plusieurs épisodes,...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
Téléchargement
Partenaires premium
HypnoRooms

Luna25, Avant-hier à 13:52

2ème manche du concours de personnages historiques en cours : Venez voter sur le quartier Legends of Tomorrow

cobrate, Avant-hier à 17:12

Le quartier Le Monde de Joan a besoin de ses fans^^ Venez le faire bouger

CastleBeck, Hier à 12:49

Le quartier Lethal Weapon compte sur votre participation pour sa nouvelle animation. (Pas nécessaire d'avoir vu la série.) Merci.

choup37, Hier à 18:23

Calendrier, sondage et news sur Musketeers

cinto, Hier à 18:58

Merci à ceux qui ont voté au sondage rentrée de Ma Sorcière Bien Aimée. Aux autres, venez exercer votre magie à l'école avec Tabatha.

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site